A LA UNEALERTE INFOSECONOMIESÉCURITÉ BFSOCIETE

Burkina : Les transporteurs plaident pour la réouverture des frontières terrestres

Le Haut Conseil des Transporteurs du Burkina Faso (HCT-BF) a tenu son premier congrès extraordinaire ce dimanche 19 septembre 2021 à Ouagadougou. La faîtière, qui a fait une revue de son organe dirigeant, a conforté Adama Ouedraogo dit Adama Palm beach à sa tête.

Conformément à ses dispositions statutaires, le HCT-BF a tenu son premier congrès extraordinaire. A l’occasion, elles étaient nombreuses, les associations syndicales de transporteurs à faire le déplacement des quatre coins du Burkina et aussi des pays voisins comme la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo… pour communier autour du thème : « Le transport, facteur du développement du Burkina Faso ».

Et pour participer au développement, les congressistes estiment qu’il faut résoudre un certain nombre de problèmes dans ce secteur. Il s’agit notamment des tracasseries routières pour le transport de marchandises et de la fermeture des frontières terrestres pour le transport en commun.

A ce sujet, le porte-parole des transporteurs sur la frontière ghanéenne raconte : « à chaque fois que nous faisons un chargement, quand nous arrivons à Koupela, on nous dit que nous avons fraudé. Mais (…) si vous prenez le ticket, et que la douane dans son contrôle à Ouagadougou ne trouve rien de frauduleux, personne ne rembourse le carburant du chauffeur et on doit encore payer pour qu’on recharge le camion pour repartir à Kantchari, dont tout le monde sait combien la voie est dégradée ». Une situation qu’il dit avoir plusieurs fois signalée au syndicat des transporteurs qui « n’a jamais réagi ». Aussi, poursuit-il : « si vous partez au Niger avec des oignons, vous devez remettre un seau plus 5 000 F CFA à chaque contrôle douanier, jusqu’à la frontière ».

Comme ce dernier, les transporteurs qui empruntent la route de la Côte d’Ivoire disent observer le même sort. « Nous subissons toutes les sortes de tracasseries, que ce soit en aller où en retour (…) Tu peux faire un chargement d’au moins un million en Côte d’Ivoire et arriver au Burkina avec un crédit », s’est plaint leur porte-parole.

Pour juguler tout cela, ces structures sur l’ensemble du territoire burkinabè et dans les pays voisins, jettent leur dévolu sur leur faîtière, le HCT-BF. Par ailleurs, cette faîtière à l’occasion de ce congrès, a reçu 12 nouvelles adhésions, selon son Secrétaire national, Alassane Barro. Ce qui porte à 15 le nombre de structures syndicales en son sein, en comptant les 3 structures syndicales fondatrices.

En outre, conscient des défis à relever et dans le sens de participer au développement du Burkina, le HCT-BF a profité de ce congrès extraordinaire pour résoudre le « dysfonctionnement » du bureau précédent en mettant en place un autre afin « d’aller au combat ». Ce nouveau bureau de 80 membres est présidé par Adama Ouedraogo dit Adama Palm Beach.

Et en réponse aux préoccupations susmentionnées des transporteurs, Adama Ouedraogo a rassuré qu’elles seront prises en compte dans la feuille de route. « Nous plaidons toujours la réouverture des frontières depuis longtemps. Souvent, nous apprenons agréablement que l’ouverture sera pour tel ou tel mois, mais ce n’est jamais effectif », a-t-il réagi, par rapport à la fermeture des frontières terrestres avant de promettre de continuer le plaidoyer pour que les choses changent d’autant plus que, dit-il : « la plupart de ce que nous consommons ici vient de l’extérieur ».

Dans le même sens, M. Barro a indiqué que dans sa feuille de route, le HCT-BF va travailler à « approvisionner le Burkina en produits de qualité, en temps réel; lever les goulots d’étranglement que le secteur du transport vit au Burkina, au regard des difficultés constatées depuis ces 5 dernières années… ».

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page