A LA UNEALERTE INFOSPOLITIQUE

CDP – Suite – La déclaration liminaire du Secrétariat Nationale de la Jeunesse.

Suite à la conférence de presse du Secrétariat national chargé de la mobilisation des jeunes nous vous proposons la déclaration liminaire.

DECLARATION LIMINAIRE

Bonjour chers journalistes,

Vous êtes à la conférence du secrétariat national de la mobilisation de la jeunesse du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP). Merci à tous d’être là.

Je voudrais inviter l’assemblée ici présente à se tenir débout et à observer un instant de silence pour la mémoire de nos compatriotes tombés sous les balles assassines des ennemis de notre peuple. Je vous remercie.

 Mesdames et Messieurs les journalistes,

L’urgence est signalée, la situation est alarmante, les Burkinabè sont tués, Une partie de notre territoire est sous contrôle ennemis. En somme, le Burkina Faso est au bord du gouffre.  

En t’en que jeunes, il est de notre devoir de communiquer et réclamer de nos dirigeants, en toute humilité plus de responsabilité et de pragmatisme. Nous revenons encore sur notre déclaration du 23 septembre 2021 pour brandir que la situation sécuritaire de notre pays est devenue encore plus grave et plus dégradante. Le président du Faso est en train de perdre le contrôle de la gestion de notre pays.

Sur cette affaire, nous pouvons dire que le président du Faso n’a visiblement pas de solution, ce, au regard aussi de l’insouciance et du silence complice de notre chef de file de l’opposition politique.

Je lance un appel en amont à la demande du retour de tous les exilés politiques en premier lieu le président Blaise Compaoré et en aval à la libération des généraux et des autres prisonniers inculpés dans une dimension de réconciliation nationale afin qu’on puisse conjuguer nos efforts pour sauver notre patrie.

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Les bons leaders sont des rassembleurs et nos des diviseurs.

Les tractations au sien de notre parti ont donné les résultats catastrophiques lors des élections de novembre 2020.  Des frustrations suivies des démissions par ci et par là. Nous pensons que cela doit s’arrêter. Cette crise au sein de notre parti est générale.

Nous en tant que jeunes, avons pris nos responsabilités d’interpeler le président Eddie KOMBOÏGO président du CDP chef de file de l’opposition sur, non seulement sa gestion du parti, mais également sa résilience complice en t’en que CFOP vis-à-vis de la gouvernance actuelle.

Par voie de presse, j’ai appris que mes deux Adjoints Ghislain KONSEIGA, Abdoul Karim BAGUIAN dit Lota et moi-même avons été sanctionné.

Mesdames et Messieurs les journalistes,

A notre grande surprise, nous nous voyons refusé l’accès à la réunion du Bureau Politique National de notre parti.

Nous n’avons pas voulu créer une crise dans une crise. Le président Blaise Compaoré, président d’honneur, président fondateur du parti avec son statut de hors hiérarchie des instances du parti a écrit une lettre au camarade président Eddie Komboïgo, sur notre situation. Cette lettre est passée dans vos mains chers journalistes. Malgré tout cela, le Camarade président Eddie Komboïgo discute sur l’authenticité de la lettre du fondateur.

Mais ce qu’il faut noter, c’est que le président du CDP a de sérieux problèmes avec les autres leaders du parti, et aussi avec la jeunesse. Nous profitions de cette conférence pour interpeler tous les leaders, je parle des vrais, soucieux de l’avenir du parti, notre grand parti, bâti sous le leadership du président Blaise Compaoré à restaurer l’image de notre président d’honneur et de faire valoir son autorité conformément aux articles 78 et 80 des statuts du parti, dont le premier stipule que le président d’honneur est hors hiérarchie des instances du parti et le second brandi les prérogatives du président d’honneur. Je pense qu’il est inadmissible de désavouer le président d’honneur, président fondateur Blaise Compaoré. Au nom de la jeunesse du CDP je tiens à remercier l’ensemble de la presse Burkinabè, qui depuis le début de la crise ont fait preuve de professionnalisme et de responsabilité dans le traitement de l’information.

Pour conclure je tiens à vous informer qu’un comité a été mise en place et qui travail sur l’organisation d’une marche pacifique dans la ville de Ouagadougou pour demander la démission de Eddie KOMBOÏGO à la tête du CDP.

Démocratie et Progrès

Vive la loyauté

Vive le président d’honneur, Président fondateur Blaise Compaoré.

Je vous remercie

Le Secrétariat Nationale de la Jeunesse du CDP

                              Ouagadougou, le 29 Octobre 2021

ADAMA TIENDREBEOGO DIT COLONEL

SECRETAIRE NATIONAL CHARGE DE LA MOBILISATION DE LA JEUNESSE

Ouagadougou, le 05/10/2021

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page