A LA UNEALERTE INFOSPOLITIQUESOCIETE

Droit de réponse de Antoine Dabilgou Réponseilgou à Newton Ahmed Barry : « Vous êtes allé trop loin cette fois-ci »

Je prend toujours du plaisir à lire mon grand frère Newton Ahmed Barry qui, à une certaine époque, dans le milieu du journalisme, a fait valoir les qualités de sa plume et son engament à défense des valeurs nobles. Mais depuis quelques temps, je me pose des questions sur les intentions réelles de ses écrits à l’image du dernier, publiée aujourd’hui : « Burkina Faso désormais un pays de résignés. On était résilient jusqu’en décembre 2021 »
Dans cet article, il affirme que « Djafar Dicko le chef de Ansarul Islam a donné des consignes claires de prêche à ses légions « nous allons fêter Tabaski à Ouagadougou… le ramadan à Ouahigouya »

Cette information en question, nous avons cherché à la vérifier auprès de plusieurs sources locales sans avoir la moindre confirmation.

Aussi, à notre avis, même si d’aventure cette affirmation était avérée, la responsabilité sociale qui s’impose en journaliste aurait milité à ce que l’auteur adopte une autre posture pour ne pas être le porte-parole de ceux qui endeuillent nos populations chaque jour. Agir ainsi, relayer, porter la voix des terroristes, parler au nom des terroristes est un acte qui à mon avis est très grave. Tout professionnel des médias le sait, ce n’est pas tout qui se porte à la place publique. Au regard de la sensibilité de l’information et son impact psychologique, la diffusion de cette information est de nature à créer un climat de psychose au sein des populations à même de compromettre véritablement les efforts déployés par les FDS et les VDP dans la lutte contre le terrorisme.

Aussi, aux regard des très hautes fonctions occupées par cette personnalité qui bénéficie toujours d’un grand respect, il y a lieu que la manipulation de telles informations tienne compte préalablement de l’intérêt supérieur de la nation et des populations. Aller jusqu’à déclarer, relayer et porter la voix des terroristes, pour dire aux burkinabè que les terroristes ont dit qu’ils fêteront le ramadan à Ouahigouya et la Tabaski à Ouagadougou, je crois que c’est trop.

Aussi, en rapport avec l’attaque de Kongoussi, vous affirmez que
« A défaut d’avoir voulu régler le problème à Djibo depuis plus de deux mois, les terroristes ont porté le front à Koungoussi, à moins de 100 km de Ouagadougou ». Là aussi, il y a beaucoup à revoir. Ce qui se passe à Djibo est totalement diffèrent de ce qui s’est passé à Kongoussi et on le sait très bien. Les terroristes n’ont pas de base à Kongoussi et l’incident qui s’est produit hier était une attaque surprise. La réalité est que pour parvenir à détromper la vigilance, les terroristes se sont camouflés dans un camion d’où les difficultés rencontrées dans la riposte.

Aussi, à l’image des populations de Djibo qui se sont manifestés pour remercier les VDP et FDS pour le retour du calme dans la ville, il y a lieu que ceux qui ont prédit l’enfer pour cette ville à travers écrits en fassent le point. Nous savons ce que l’armée a fait comme effort pour libérer Djibo et vous le savez aussi certainement. Pourquoi ce silence ?
Aussi, je tiens à rappeler que lors d’un communiqué publié récemment, le ministre de la sécurité avait fait un certain nombre d’observations sur le choix de certains burkinabè « d’assurer ou de relayer la propagande de ceux qui endeuillent nos familles et jettent sur les chemins de l’exil interne des centaines de milliers de nos compatriotes »
Je m’arrête là. Recevez tous mes respects.

Antoine DABILGOU.

Mediaplusinfo.com.

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page