A LA UNEALERTE INFOSPOLITIQUESÉCURITÉ BFSOCIETE

LES PREOCUPATIONS DES OSC ENGAGÉES POUR UNE TRANSITION REUSSIE AU BURKINA FASO. LE CAUCUS FEMININ DE L’OBSERVATOIRE NATIONAL INDÉPENDANT POUR UNE TRANSITION RÉUSSIE (ONI-TR), PLAIDE POUR LE RESPECT DU QUOTA GENRE

CONFERENCE DE PRESSE
JEUDI 21 AVRIL 2022 HOTEL AMISO

DECLARATION LIMINAIRE

Mmes et M, les journalistes

Chers invités

Mmes et M. les responsables des collectifs et coalitions membres de l’Observatoire National Indépendant pour une Transition Réussie (ONI-TR)

A l’entame de notre conférence de presse, tout en vous remerciant d’avoir honoré notre invitation, je voudrais que nos pensées se tournent :

  • Vers toutes les victimes du terrorisme et de l’insécurité en priant pour le repos des âmes des disparus, pour un prompt rétablissement des blessés ; et pour que Dieu apaise les cœurs de tous ceux, qui, veuves, veufs, orphelins, parents, amis, etc., souffrent de ces situations dramatiques.
  • Vers les près de deux millions de déplacés internes, véritables exilés dans leur propre pays et ailleurs, obligés de vivre dans le dénuement et dans une précarité que les multiples et immenses efforts de l’Etat, des ONG, de nos partenaires, des parents et autres soutiens n’arrivent pas à juguler.
  • Vers les FDS, les VDP et tous ceux qui se sacrifient tous les jours pour venir à bout de la violence inhumaine qui nous est imposée.

Nous demandons au Seigneur Tout puissant et miséricordieux de nous soulager et de nous accorder la victoire dans toutes ces lourdes épreuves.

Nos pensées vont aussi en direction de nos frères et sœurs catholiques qui viennent de vivre dans la foi, la pénitence et le recueillement le Carême et la Sainte pascale. Elles vont également en direction de nos frères et sœurs de la communauté musulmane qui sont en train de vivre Ramadan avec toutes ses promesses. Que Dieu exauce tout un chacun !
Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

Mmes et M. les journalistes ;
L’Observatoire National Indépendant pour une Transition Réussie (ONI-TR) dont c’est la deuxième sortie devant vous, est un regroupement d’une dizaine de coalitions et collectifs comptant chacun une dizaine d’associations de la société civile. Créé à la faveur du contexte nouveau d’engagement patriotique avec l’avènement du MPSR le 24 janvier dernier, il vise à fédérer les efforts et les spécificités de chacun de ses membres pour booster leurs actions et leurs projets en œuvrant ensemble au succès de la Transition. Pour nous ce bouleversement politique est une véritable opportunité pour notre pays pour rebondir et se forger un nouvel avenir et tous ses enfants doivent la saisir et apporter chacun sa pierre pour le sortir des énormes difficultés qu’il connait.

Notre démarche se veut novatrice et pragmatique en prenant en compte, au-delà des considérations politiques, les intérêts concrets de nos membres car comme on aime à le dire : on ne mobilise personne en dehors de ses intérêts. Par la solidarité entre nous nous aidons chacun à atteindre ses objectifs spécifiques et tous ensemble nous nous engageons pour l’œuvre commune d’appui critique à la Transition pour qu’elle réussisse pour le bonheur de notre peuple et la sauvegarde de notre beau pays.

C’est en s’appuyant sur ce concept innovant et dynamique que nous avons créé au sein de l’ONI-TR le CAUCUS FEMININ qui vous reçoit ce matin.

Mmes et M. les journalistes ;
Le Caucus féminin regroupe tous nos collectifs et coalitions à orientation féminine. Ils sont au nombre de sept (7) pour le moment. Naturellement il place au cœur de son action les préoccupations et les intérêts spécifiques de la femme en lien d’une part avec les raisons sociales de chaque association et d’autre part avec l’évolution de la situation nationale.

Nous avons déjà à notre actif des actions notamment l’opération kiosques avec le ROJALNU ; l’opération prêts en rapport avec le même partenaire et une banque de la place ; la foire du travailleur le weekend prochain en partenariat avec l’association des femmes Entreprenantes de Koosteedoos ; la deuxième tranche de l’opération kiosques avec une déconcentration sur Bobo, Koudougou et Ouahigouya, Kaya et Sourou dans la mesure du possible ;
Le Caucus féminin est en pleine écriture de son plan d’action qui sera incessamment soumis aux organes de l’ONI-TR pour adoption.

Mmes et M. les journalistes !
Au plan national, et en parfaite symbiose avec l’ensemble du mouvement, nous saluons les progrès énormes et concrets enregistrés dans la lutte contre le terrorisme, le retour des déplacés internes, la lutte contre la mal gouvernance et la restauration de l’autorité de l’Etat.
Le Caucus féminin de l’ONI-TR félicite le Président DAMIBA et son équipe pour tous ces résultats qui marquent une rupture nette avec le processus de dégradation dans lequel nous avait plongé le régime défunt. Il salue les perspectives annoncées dans le dernier message du président du Faso et dans la feuille de route déroulée, devant l’Assemblée législative de la Transition par le Premier ministre, Albert OUEDRAOGO. Il prend date avec les autorités pour un premier bilan dans un peu moins de cinq (5) mois et entend jouer pleinement sa partition de veille citoyenne pour l’atteinte des objectifs.

Dans cette perspective, le Caucus féminin de l’Observatoire National Indépendant pour une Transition Réussie attache un intérêt particulier à la création des Comités locaux de dialogue et de sa Coordination nationale.
Pour nous, femmes, ce sont nos enfants qui sont « volés » et contraints au terrorisme ; ce sont nos enfants qui sont enrôlés dans les Forces de Défense et de Sécurité pour combattre le terrorisme et ramener la paix au pays ; ce sont nos enfants qui se mobilisent dans les rangs des Volontaires pour la Défense de la Patrie pour enrayer l’insécurité ! Ce sont nos enfants qui meurent ou qui sont blessés tous les jours dans les deux camps ; ce sont nos enfants qui sont contraints de fuir leurs villages ; ce sont nos enfants qui sont détruits !
Oui ; ils sont tous nos enfants et une femme ne renie jamais le fruit de ses entrailles ; JAMAIS ! C’est pourquoi nous saluons et saisissons avec vigueur et fermeté la perche tendue de ramener nos enfants, tous nos enfants sains et saufs à la maison ! Nous nous réjouissons et nous nous engageons pleinement dans ce programme et invitons ceux qui en ont la charge à associer sans réserve les femmes, pour sa réussite, car personne mieux que la femme ne connait ses enfants et n’est en capacité de les convaincre à reprendre le droit chemin lorsqu’ils se sont égarés. Pour réussir cette action l’ONI-TR, à travers son Caucus féminin lance ce jour le mouvement « FEMMES EN BLANC POUR LE RETOUR DES ENFANTS A LA MAISON ».

Femmes et hommes des médias !
Comme nous le disions, notre action vise une transition réussie et se fera donc sans complaisance c’est-à-dire en mettant le doigt sur qui ne va pour exiger les correctifs nécessaires et aider aux solutions.

Dans ce sens, le Caucus féminin de l’ONI-TR déplore fortement, regrette et dénonce fermement le peu de cas fait au cota genre dans la composition tant du gouvernement que de l’Assemblée Législative de la Transition et dans les nominations de gouverneurs et autres. Il appelle le Président DAMIBA à revoir la copie et à s’engager sans équivoque dans la promotion de l’égalité entre tous les Burkinabè et à donner le bon exemple pour réduire sérieusement à défaut de l’éradiquer la marginalisation de la femme dans les sphères de l’action publique. Il le doit d’autant plus qu’on sait par expérience, que ce sont les régimes comme celui de la transition, qu’il conduit, qui sont à-même de sortir des sentiers battus et à offrir aux peuples de faire des bonds qualitatifs significatifs dans certains domaines dits sensibles. Par ailleurs, et cela sans aucun préjugé, vu les péripéties de la mise en place de l’ALT il sera très difficile, voire impossible d’arracher quelque chose de concret de cette institution. Il est illusoire d’espérer de réels progrès sur la question du genre dans un « régime constitutionnel normal » et le Burkina Faso est entrain de rater le coche sur ce terrain et va le regretter.

Voilà pourquoi le Caucus féminin de l’ONI-TR lance ce jour un plaidoyer pour la recherche de la parité et appelle toutes les femmes du Burkina Faso à rejoindre son mouvement « FEMMES DEBOUT POUR LA PARITE » . Le peuple rwandais que nous aimons prendre en exemple l’a réussi, pourquoi pas le Burkina Faso !

Mmes et M. les journalistes !
Sur un tout autre plan, le Caucus féminin de l’Observatoire National Indépendant pour une Transition Réussie commence à s’interroger sur la réconciliation nationale pourtant prônée par le MPSR et qui, deux mois après son avènement, tarde toujours à faire ses premiers pas en public. Nous sommes conscientes de la complexité de la question et observons que le régime précédent a passé sept (7) longues années à tromper le pays sur elle, tout comme nous admettons que la priorité soit la question sécuritaire, mais il faut faire attention car les deux se tiennent quelque part.
Si des voix s’élèvent, à tort, pour marquer une certaine impatience sur le terrain de la lutte contre le terrorisme, il faut craindre que cette fois-ci elles ne soient à raison sur cette question aux ramifications et aux conséquences insoupçonnées. Le Caucus féminin invite donc le gouvernement à s’enhardir davantage sur la question de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale et dit toute sa disponibilité à s’investir avec lui car plus on tarde plus la question se complexifie.

Le Caucus féminin voudrait terminer en félicitant le pouvoir pour sa démarche ouverte, prudente mais inflexible sur le front de la lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance à travers les audits qui viennent d’être lancés. Il faut se hâter lentement car de toute évidence elle va toucher à la liberté de certains caciques du défunt régime du Mpp et il serait important de se mettre à l’abris d’éventuelles critiques de chasse aux sorcières.

Notre union est notre force !

*Ouagadougou le, 21 avril 2022* 

La porte-parole : Yvette BELEM
Présidente de la COALITION FEMMES LEADERS POUR LA DEFENSE DE LA PATRIE (CFLDP)

LISTE DES COALITIONS


APPELLATIONS
RESPONSABLES

1
COLLECTIF DES FEMMES DEBOUT POUR UN BURKINA NOUVEAU (CFD-BN)
KIBA CHANTAL

2
COALITION FEMMES LEADERS POUR LA DEFENSE DE LA PATRIE (CFLDP)
Yvette BELEM

3
COALITION FORCE FEMININE POUR UN BURKINA DE PAIX (CFF-BP)
Nacanabo Kadi

4
COALITION ACTION FEMININE ENSEMBLE POUR LA PATRIE (CAF-EP)
Aguera OUEDRAOGO

5
COALITION ACTION FEMININE-ENSEMBLE POUR LA PATRIE (CAF-EP)
Leatitia OUEDRAOGO

6
COALITION FEMMES ACTIVES POUR UN BURKINA SOLIDAIRE (CFA-BS)

Mme SAKANDE Fatou / NAPON

7
COALITION FEMMES ENGAGEES POUR UN FASO NOUVEAU (CFE-FN)
Martine SAWADOGO

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page