A LA UNEALERTE INFOSECONOMIE

𝗗𝗶𝗿𝗲𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗴é𝗻é𝗿𝗮𝗹𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗶𝗺𝗽ô𝘁𝘀 : 𝗗𝗮𝗼𝘂𝗱𝗮 𝗞𝗜𝗥𝗔𝗞𝗢𝗬𝗔 𝗲𝗻𝘁𝗲𝗻𝗱 𝗿𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲 𝗹𝗮 𝗗𝗚𝗜 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗽𝗲𝗿𝗳𝗼𝗿𝗺𝗮𝗻𝘁𝗲 𝗲𝘁 𝗿𝗲𝗻𝗼𝗺𝗺é𝗲

Monsieur Daouda KIRAKOYA a désormais les rennes de la Direction générale des impôts (DGI) en mains. Nommé en conseil des ministres du mercredi 20 avril 2022, il a été installé dans ses nouvelles fonctions aujourd’hui 28 avril par le Secrétaire général du Ministère de l’économie, des finances et de la prospective, Monsieur Nicolas KONIANE. Il a par la suite dirigé la cérémonie de passation de charges entre le Directeur général adjoint des impôts sorti, Monsieur Innocents OUEDRAOGO qui assurait l’intérim du Directeur général des impôts, Monsieur Moumouni LOUGUE admis à la retraite en janvier dernier et la nouvelle Directrice générale adjointe des impôts, Madame Talato Eliane DJIGUEMDE/OUEDRAOGO nommée également le 20 avril.

Monsieur Nicolas KONIANE a signifié aux nouveaux responsables de la DGI les attentes du Gouvernement à savoir la mobilisation conséquente de ressources internes pour injecter dans la lutte contre le terrorisme qui endeuille régulièrement notre pays, le retour de milliers de personnes déplacées internes dans leurs localités avec un appui économique pour leur réinstallation. Pour se faire, il les a invités à suivre le chemin tracé par leurs prédécesseurs Messieurs LOUGUE et OUEDRAOGO qui, grâce à la mise en œuvre d’un management de qualité, de réformes courageuses et des télé procédures ont avec les agents engagé la DGI sur une trajectoire ascendante en terme de performance avec à la clé un recouvrement jamais égalé de plus de 1050 milliards de F CFA en 2021. Il faut donc maintenir la cadence et aller encore plus loin.

Le nouveau Directeur général des impôts, Monsieur Daouda KIRAKOYA n’envisage pas moins. S’inscrivant dans une dynamique de renforcement des sillons déjà tracés par ses prédécesseurs à qui il a rendu un vibrant hommage pour leurs qualités professionnelles et managériales, il a soutenu que son équipe s’investira à atteindre deux objectifs majeurs notamment rendre la DGI plus performante en matière de mobilisation de recettes fiscales et lui donner une renommée en matière institutionnelle.
Au titre de la performance, il s’agira selon lui de maintenir et accroitre le rythme de croissance des recettes à travers la poursuite de la digitalisation intégrales des procédures, de la segmentation administrative avec un accent particulier sur l’ancrage et l’articulation des unités et sous unités de recouvrement, l’encouragement au consentement de l’impôt et la lutte contre les déperditions de recettes fiscales de tout ordre, le renforcement de la collaboration avec les structures partenaires.
Parlant de son ambition de donner une renommée à la DGI en matière institutionnelle, il a fait savoir qu’il s’agira de hisser l’administration fiscale aux standards d’institution de renom. Pour se faire, il mise sur l’exemplarité, la redevabilité, la réactivité, la compétence, l’encadrement, la cohésion et l’intérêt général, un management de qualité comme crédo. Ainsi, il a souligné que son équipe mettra l’accent sur l’instauration d’un dialogue social sincère, un encadrement porteur de valeurs, de partage et de confiance afin d’assurer une relève conséquente des cadres à différentes responsabilités, la qualité du service rendu aux usagers.
Le nouveau Directeur général des impôts entend également travailler à améliorer les relations de l’administration fiscale avec les contribuables et les partenaires, améliorer la signature de la DGI. A ce sujet, il prévoit engager certaines structures notamment la Direction des grandes entreprises, les Directions des moyennes entreprises et les guichets uniques du foncier sur le chemin de la certification.
Pour réaliser tous ces chantiers, il a sollicité l’appui des premiers responsables du ministère en charge de l’économie, des partenaires sociaux, des contribuables, des collectivités territoriales, des administrations sœurs et des partenaires techniques et financiers et surtout des travailleurs de la DGI qu’il a au passage félicité pour les prouesses qu’ils accomplissent au quotidien.
En retour, il a assuré que son adjointe et lui auront l’humilité nécessaire et l’écoute soutenue pour les critiques et suggestions pour l’avancée de la DGI.
Dans le même ordre d’idées, la nouvelle Directrice générale adjointe des impôts, Madame Talato Eliane DJIGUEMDE/OUEDRAOGO après son installation a invité tous les agents et partenaires de la DGI à faire un mouvement d’ensemble pour réussir les défis présents et futurs. Elle a lancé un appel au maintien du climat social apaisé qui a placé l’administration des impôts sur sa trajectoire ascendante. Elle a témoigné de son engagement à travailler aux côtés du Directeur général pour la mise en œuvre de sa vision et de ses grandes orientations. A cet effet, elle a souhaité bénéficié de l’accompagnement constant de son prédécesseur dont elle a loué le sens élevé de la responsabilité.

Le Directeur général adjoint des impôts sorti, Monsieur Innocents OUEDRAOGO la rassuré de son soutien indéfectible. Avec humilité, il a relevé quelques acquis majeurs engrangés sous le leadership de Monsieur Moumouni LOUGUE à savoir la généralisation de l’utilisation de la plateforme Esintax, le développement du Système intégré de gestion du cadastre (SYC@D), du Système d’inventaire et évaluation des biens imposables (SIEBI), la mise en production du module e-enregistrement, etc. S’il s’est satisfait de ce résultat, il a relevé que de nombreux défis restent à relever pour les nouveaux dirigeants de la DGI notamment l’institution de la facture normalisée électronique certifiée, la lutte contre la fraude et le faux, le contrôle de l’assiette fiscale du secteur de l’agrobusiness. Pour lui, le succès est la seule option donc il a prononcé une condamnation de réussite à l’endroit des nouveaux directeurs généraux ainsi qu’à toute la DGI.

𝗦𝗖𝗥𝗣/𝗗𝗚𝗜

Mediaplusinfo.com

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page