A LA UNEALERTE INFOSPOLITIQUESOCIETE

TRANSITION AU BURKINA FASO : LES 100 PREMIERS JOURS DU PRÉSIDENT DAMIBA L’ACTIVISTE STEVEN BAYALA FAIT SON ANALYSE

LE VERRE À MOITIÉ PLEIN !

Si la situation sécuritaire reste la préoccupation majeure des burkinabè , on note , en revanche que sur le plan de la bonne gouvernance, la restauration des valeurs essentielles pour une bonne gestion est en marche . La corruption est devenue subitement aphone . Les détournements , le pillage ,le blanchiment autrefois quasi quotidiens dénoncés dans la presse sont inexistants sous les militaires . Les audits dont le top départ a été donné le mois dernier par le président Damiba et dont les résultats sont imminemment attendus sont une preuve que plus rien ne sera comme avant en matière de gouvernance vertueuse . Contrairement à ce que certains petits esprits évoquent , le président Damiba a fait son coup en connaissance de cause . Le pays était confronté à deux maux majeurs : la malgouvernance et le terrorisme . Si aujourd’hui le premier mal est en passe d’être guerri , le second , plus difficile le sera avec le temps . Voilà pourquoi nous devons faire bloc derrière les militaires pour qu’ils réduisent le terrorisme à sa plus simple expression et permettre un retour rapide des civils en 2025 .
Mais avant et dans les prochains jours , les militaires doivent s’atteler à lutter contre la vie chère , la hausse exponentielle des prix des produits de première nécessité . Après le terrorisme , c’est l’autre patate chaude de la transition . Il faut agir vite avant que des  » zombies » affamés n’occupent les rues . Car ventre vide n’a point d’oreilles .

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page