A LA UNEALERTE INFOSECONOMIEMERCURESOCIETE

Netafrique – Burkina Faso : Un marché de travaux d’aménagement et de bitumage de voiries à Ouagadougou et Bobo Dioulasso en souffrance fait des bruits

L’affaire fait des bruits actuellement dans les coulisses du Ministères des infrastructures et du désenclavement. Au cœur de cette polémique, un marché de travaux d’aménagement et de bitumage de voiries dans les villes de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso.
Financé par le Fond spécial routier du Burkina, l’appel d’offres concerne l’aménagement et le bitumage de 63 kilomètres de voiries dans les villes de Ouagadougou et Bobo Dioulasso reparties en 12 lots maximum. Etaient concernées, les voies d’accès aux quartiers de Rimkieta, Nagrin, Bassinko, Yagma et l’Arrondissement 9 à Ouagadougou ainsi que les voies d’accès aux mausolée Guimbi Ouattara et à Léguéma à Bobo Dioulasso.
Curieusement, ledit appel d’offres dont l’ouverture des plis a eu lieu le 12 juillet 2021 n’a toujours pas été attribué, n’en parlons même pas de débuts de travaux alors qu’au même moment, des appels d’offres similaires publiés bien longtemps après ont été attribués. C’est le cas des travaux de construction et de bitumage de la route Kalwartenga-Boulsa dont l’appel d’offres a été publié en novembre 2021 et l’approbation des résultats adoptés par le Conseil des ministres du 27Avril 2022.
Qu’est qui explique ce retard donc dans l’approbation de ce marché d’aménagement et de bitumage de voiries à Ouagadougou et Bobo Dioulasso.
Selon les bruits dont nous avons eu échos du Ministères des infrastructures et du désenclavement, l’appel d’offres publié avant l’avènement du MPSR n’aurait pas donné les résultats souhaités par certains hauts cadres du ministère. Les résultats préliminaires à ce qu’on nous a laissé entendre n’allaient pas dans le sens des intérêts de certaines personnes et ces derniers avaient émis à l’époque, l’intention d’annuler purement et simplement ledit appel d’offres.
De telles pratiques ne sont pas nouvelles au sein de ce ministère car, l’on se rappelle que juste avant le départ du ministre Eric Bougouma, un appel d’offres concernant 42 lots de piste rurales avait été annulé.
Malgré le changement de régime et l’arrivée d’un nouveau ministre, certains cadres du Ministères des infrastructures et du désenclavement se demandent pourquoi à l’heure actuelle, les lignes n’ont toujours pas bougé pour l’attribution de ce marché.
Au niveau des soumissionnaires, il n’est pas exclu que ces derniers engagent un recours collectif contre le gouvernement en cas d’annulation de cet appel d’offres.
Mais en attendant, ce sont les populations des quartiers de Rimkieta, Nagrin, Bassinko, Yagma et l’Arrondissement 9 à Ouagadougou qui vont vivre encore le calvaire cette année avec l’arrivée de la saison des pluies.

Netafrique

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page