A LA UNEALERTE INFOSPOLITIQUESOCIETE

Paul Henri Sandaogo DAMIBA s’oppose à l’indemnisation des victimes de l’insurrection populaire et du massacre de Yirgou.

Dr Daouda DIALLO, Secrétaire Général du CISC juge les propos du président très graves.

 »Les victimes ne demandent des indemnités, ils demandent la justice. La justice permet de savoir à qui pardonner et d’éviter la récidive, la répétition des actes de crimes. Pour le cas de Yirgou, l’enquête avait permis d’identifier clairement 180 suspects impliqués dans le crime et 180 mandats d’amener ont été signés, il n’ya que 16 personnes qui ont été interpellées et 11 aujourd’hui qui sont en prison. Le juge d’instruction est toujours sur le dossier mais il faut dire que c’est très difficile parce que on vient de faire l’amer constat que le politique ne veut pas accompagner pour que justice soit rendue et aujourd’hui c’est le Président DAMIBA qui veut imposer le pardon aux victimes mais il faut connaître le coupable pour savoir à qui pardonner ».

Dr Daouda DIALLO sur RFI

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page