A LA UNEALERTE INFOSCULTUREPOLITIQUESOCIETE

Dialogue CEDEAO-Transition burkinabè : Le Gouvernement fait le point des pourparlers aux chefs coutumiers

Dans le cadre de la série de rencontres qu’il a initiées avec les forces vives de notre pays, pour les informer sur l’évolution des pourparlers avec le facilitateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le chef du Gouvernement, Albert Ouédraogo, a rencontré ce jeudi 30 juin 2022 en fin de matinée, les représentants des grands chefs coutumiers de notre pays. Les garants de la tradition ont encouragé le Gouvernement, à poursuivre les concertations, pour parvenir à un consensus, dans l’intérêt de tous.

Après la classe politique et les acteurs économiques, c’est au tour des chefs coutumiers du Burkina Faso, d’être informés sur l’évolution du dialogue qui se mène entre le Gouvernement de la Transition et la CEDEAO, dans le but d’un retour à l’ordre constitutionnel normal. Ils sont venus de Banfora, Bobo-Dioulasso, Boussouma, Ouagadougou, Pô, Bogandé et Dori, pour représenter le Conseil supérieur des chefs coutumiers.
« Nous avons fait le point des pourparlers avec la CEDEAO, dans le cadre de la facilitation et nous avons fait part aux autorités coutumières, du chronogramme que nous envisageons discuter avec le facilitateur qui arrive demain (vendredi 1er juillet), a déclaré le Premier ministre, à la fin de la rencontre.
A en croire Albert Ouédraogo, il n’y aura pas de fétichisme autour de ce chronogramme qui sera soumis à la CEDEAO. C’est pourquoi, il a dit avoir parlé de compromis dynamique avec ses interlocuteurs. « Le compromis dynamique n’est pas dans une logique d’extension de la période de la Transition fixée à 36 mois, mais c’est surtout dans une logique de rejoindre les préoccupations de la CEDEAO qui estime que la durée de 36 mois n’est pas acceptable », a-t-il rassuré.
La rencontre avec les représentants des chefs coutumiers a été par ailleurs, l’occasion pour Albert Ouédraogo, de leur traduire ses remerciements, pour leur déclaration faite hier, mercredi 29 juin. « Le Gouvernement est très reconnaissant vis-à-vis de ces chefs supérieurs, surtout pour l’appel lancé à la paix, à l’unité, à la cohésion sociale et à nos frères qui ont pris les armes, à revenir à la maison et à la raison, et à déposer les armes, afin que nous puissions poursuivre ensemble, le développement de ce pays », s’est réjoui le chef du Gouvernement.
Le chef de la délégation des chefs coutumiers, Ouidi Naba Kiiba a lui aussi, remercié le Premier ministre et son Gouvernement, pour avoir initié cette rencontre d’information. « Nous les encourageons à poursuivre les concertations, pour qu’on arrive à un consensus, pour la paix dans ce pays. Nous souhaitons que tous les fils du Burkina Faso s’unissent, pour qu’on retrouve une paix durable », a dit le représentant du Mogho Naba Baongho.

DCRP/Primature

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page