A LA UNEALERTE INFOSPOLITIQUE

🚨#URGENT – #BurkinaFaso 🇧🇫 – #Politique – #CDP : La dĂ©cision du Tribunal administratif est tombĂ©e : « Achille Tapsoba et ses camarades n’ont pas qualitĂ© pour agir au nom du CDP »

L’aile dite historique du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), emmenée par Achille Tapsoba, a reçu un véritable camouflet, jeudi 08 septembre 2022 au Tribunal administratif de Ouagadougou. Cette juridiction n’est pas passée par quatre chemin pour signifier à lui et ses troublions de surseoir à leurs initiatives de trouble-fête insensé.

Il souviendra à l’opinion publique nationale et internationale que la Transition dirigée par le duo Michel Kafando et Yacouba Isaac Zida a exclu l’ancienne majorité portée par le CDP des élections présidentielle et législatives de 2015.

L’ex-parti majoritaire n’a pas hésité à ester en justice contre l’État burkinabè devant la Cour de justice de la CEDEAO. Aux termes d’un procès fort médiatisé, le gouvernement a perdu la partie : l’État burkinabè a été condamné à payer les dommages et intérêts ainsi que les frais exposés par le CDP.

Depuis 2019, le CDP, sous la houlette de son président Eddie Komboïgo, poursuit le règlement des frais exposés. Il n’arrive pas à avoir gain de cause nonobstant ses recours auprès du Trésor public et du ministère en charge des Finances et du Budget.

Las de patience, l’avocat du parti (CDP) s’est alors tourné vers le Tribunal administratif de Ouagadougou afin de l’amener à constater le non-paiement de la somme due par l’État et l’interpeler à payer.

Le dossier en question a été appelé, dans la matinée du jeudi 08 septembre 2022, devant le Tribunal administratif de Ouagadougou.

Or contre toute attente, Achile Tapsoba , qui prétend être la figure de proue de l’aile dite historique contestant Eddie Komboïgo à la tête du CDP, a transmis une lettre à l’avocat du parti lui demandant de se démettre du dossier avec ampliation au juge administratif pour que celui-ci en tienne compte.

Mal lui en a pris. Le dossier afférent a été bel et bien appelé, jeudi 8 septembre 2022, à l’audience du Tribunal administratif.

A l’occasion, le procureur et le président du Tribunal administratif de Ouagadougou ont administré un véritable cours de droit aux contestataires de la démarche judiciaire de Eddie Komboigo et son avocat responsables légitimes du CDP.

« Achille Tapsoba n’a ni qualité ni mandat pour représenter aujourd’hui le CDP devant notre juridiction », ont-ils indiqué sans détour.

A la suite d’une belle leçon juridique au cours de laquelle Achille Tapsoba accompagné de ses téméraires compagnons Salifou Sawadogo et Jean Coulidiati sont restés bouche bée, le dossier a été effectivement enrôlé pour être jugé. Mieux, il a été humblement conseillé aux membres de l’aile historique de faire preuve d’un brin de sagesse en allant s’entendre avec la direction actuelle du CDP.

C’est toute honte bue que Achille Tapsoba et ses camarades ont quitté la salle d’audience après être cloués pendant longtemps à leur siège alors que la salle d’audience s’était vidée.

Ce revers doit, encore une fois, conforter les militants de la légitimité et la légalité de l’actuelle direction du CDP conduite par Eddie komboigo.

© Netafrique.net

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page