A LA UNEALERTE INFOSMERCUREPOLITIQUESÉCURITÉ BFSOCIETE

Le Conseil national de l’économie informelle. Le bureau régional du Centre récuse le tout nouveau ministre du commerce Roch NAGALO et demande l’ouverture d’une enquête sur des faits d’escroquerie aggravé.

Le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso était face à la presse burkinabè ce 26 octobre 2022 à Ouagadougou.
Avant tout propos, le bureau de l’économie informel du centre à félicité tous les Burkinabè et tous les acteurs économiques y compris l’économie informelle pour leur résilience suite à la double crise économique et sécuritaire que connaît le Burkina Faso depuis un certain temps. Le conseil a aussi félicité le président du Faso Son Excellence Monsieur Ibrahim Traoré président de la transition pour sa désignation pour diriger le Burkina Faso. Le Conseil Régional de l’économie informelle du centre est une faîtière régionale des organisations professionnelles de l’économie informelle du centre. Le conseil en remerciant les journalistes qui ont répondu favorable pour cette rencontre de presse a annoncé que le but st de clarifier la position des acteurs de l’économie informelle de la région sur la composition des membres du gouvernement dirigé par le Premier ministre Apollinaire Kyelem de Tambela.
En prenant a témoin l’opinion nationale, le CNEI-BF a dénoncé la moralité et la compétence d’un membre du gouvernement nouvellement nommé en l’occurrence le ministre en charge du commerce à brandissant être choqué d’entendre et de constater que le portefeuille de commerce est été confié à Monsieur Nagalo Rock.
sans verser dans la subjectivité le Conseil estime celui qui dirige le forfait stratégique doit être une personne de bonne moralité, une personne dont les compétences et le savoir-faire ne sont pas à contester. Le Conseil dénonce : Monsieur NAGALO ROCK s’est rendu coupable de faits qualifie d’escroquerie aggravée auprès des pauvres populations, des commerçants et des commerçantes de la capitale burkinabè avec sa structure qu’on appelle SYNACOM-B. c’est pourquoi ils interpellent (les membres du conseil) le président du Faso et le Premier ministre à bien vouloir corriger cette erreur de casting selon eux tu ne dors pas les dix de ce pays au regard du sacrifice casting qui n’honore pas les dignes fils du pays.
Pour le CNEI-BF cette nomination est perçue comme un acte de haute trahison vis-à-vis des commerçants. Au regard de ce qui a précédé, le conseil à inviter le gouvernement avec à sa tête le Premier ministre à ouvrir une enquête de moralité sur la personne de Monsieur NAGALO ROCK et invite le gouvernement à toujours être l’écoute de ce secteur qui fournit plus de la moitié des emplois dans.

Mediaplusinfo.com

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page