A LA UNEALERTE INFOSECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

Reconduction du Ministre Bassolma Bazié : Le combat continue pour l’amélioration de la Gouvernance !

Nouvellement reconduit à la tête du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, celui qui a également été fait Ministre d’Etat, Bassolma Bazié, a été officiellement installé dans ses fonctions dans la matinée du jeudi 27 octobre 2022, à Ouagadougou, par le Secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres, Jacques Sosthène Dingara.

Après avoir pris acte de la confiance placée en sa modeste personne par le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré, et le Premier Ministre Apollinaire Kyelem Joachim de Tambèla, il les a rassurés de s’assumer avec humilité, abnégation et esprit d’équipe.

« La responsabilisation de ma modeste personne à ce poste pour le bien être de notre Pays m’impose plus de sacrifices et de combativité afin de contribuer à l’atteinte des valeurs de patriotisme, d’intégrité, de solidarité et de bonne gouvernance, …», a indiqué le Ministre Bazié dans son discours de prise de fonctions.

Le Ministre d’Etat, tout en mesurant la lourdeur des tâches pour les mois à avenir, a invité les membres de son cabinet et l’ensemble du personnel à redoubler d’efforts dans la consolidation des acquis et à ardemment contribuer à combattre l’injustice, le clanisme, la corruption, l’impunité, l’individualisme, la stigmatisation, la politisation de l’administration publique, la mauvaise gestion, le manque d’exemplarité, la paupérisation générale, et souvent le manque d’écoute et d’humilité des représentants, surtout au haut sommet de l’Etat, etc. Des maux qui pour le Ministre d’Etat sont tributaires des germes de l’insécurité et de la dégradation du climat social. C’est pourquoi le rôle contributif du département dans la reconquête de la sécurité et du bon vivre ensemble dans notre Pays demeure fondamental.

Tout en rappelant que « du Gardien au Ministre d’État en passant par la Secrétaire, l’Agent de liaison, le chauffeur… nous sommes tous complémentaires : par conséquent il n’y a ni super-Homme ni sous-Homme » ; le ministre Bazié dit « compter sur chaque frère et sœur burkinabè ». Cependant précise-t-il, « je vous exhorte à servir ni l’individu Bassolma BAZIE, ni sa famille et amis, ni un groupe, mais à servir plutôt la Nation avec engagement, détermination et esprit de sacrifice ».

DCRP/ MFPTP

Mediaplusinfo.com

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualiés.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page