A LA UNEALERTE INFOSCOOPERATION & INTERNATIONALDiplomatie

Iran : Crash de l’hélicoptère transportant le président iranien Raïssi

La télévision d’État iranienne a déclaré que l’incident s’était produit près de Jolfa, une ville frontalière avec l’Azerbaïdjan, à environ 600 kilomètres (375 miles) au nord-ouest de la capitale iranienne, Téhéran

Un hélicoptère transportant le président iranien Ebrahim Raïssi a fait un “atterrissage brutal” dimanche, a rapporté la télévision d’État iranienne, sans donner plus de détails dans l’immédiat.

Raïssi voyageait dans la province iranienne de l’Azerbaïdjan oriental. La télévision d’État a déclaré que l’incident s’était produit près de Jolfa, une ville située à la frontière avec l’Azerbaïdjan, à environ 600 kilomètres (375 miles) au nord-ouest de la capitale iranienne, Téhéran.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian, le gouverneur de la province iranienne de l’Azerbaïdjan oriental et d’autres responsables voyageaient avec Raïssi, a rapporté l’agence de presse officielle IRNA.

Le ministre iranien de l’Intérieur a confirmé que l’un des hélicoptères du convoi transportant le président Raïssi a fait un atterrissage brutal.

Les équipes de secours ont eu du mal à arriver sur le lieu de l’accident à cause des conditions météorologiques difficiles. De fortes pluies ont été signalées avec un peu de vent.

L’agence de presse officielle de l’Iran a fait savoir que les équipes de secours sont maintenant sur place.

Raïssi était en Azerbaïdjan tôt dimanche pour inaugurer un barrage avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev. Il s’agit du troisième barrage construit par les deux nations sur le fleuve Aras.

L’Iran fait voler divers hélicoptères dans le pays, mais les sanctions internationales rendent difficile l’obtention de pièces détachées. Sa flotte aérienne militaire remonte également en grande partie à avant la Révolution islamique de 1979.

Raïssi, 63 ans, est un partisan de la ligne dure qui dirigeait autrefois le système judiciaire du pays. Il est considéré comme un protégé du guide suprême iranien Ali Khamenei et certains analystes ont suggéré qu’il pourrait remplacer le dirigeant de 85 ans après sa mort ou sa démission de ses fonctions.

Raïssi a remporté l’élection présidentielle iranienne de 2021, un scrutin qui a connu le taux de participation le plus faible de l’histoire de la République islamique. Raïssi est sanctionné par les États-Unis en partie pour son implication dans l’exécution massive de milliers de prisonniers politiques en 1988, à la fin de la guerre sanglante entre l’Iran et l’Irak.

A suivre pour plus de développements

TRT Français et agences

Bienvenue sur Mediaplus Info !

Abonnez-vous pour bénéficier de nos dernières actualités.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Groupe Média Plus Infos

Abonnez-vous a notre page Facebook pour rester informé


This will close in 30 seconds